10 ans de partenariat avec AMI

La fondation AMI  promeut une éducation singulière de la petite enfance. Maria del Carmen Vasquez, Présidente, nous raconte:

« D’après les  recherches en neurobiologie, le développement d’une personne est le résultat de son interaction avec son environnement. Cette interaction qui lui est propre, est l’une des conditions indispensables à la construction de son intelligence. On peut alors comprendre le rôle de l’adulte vis-à-vis de l’enfant qui est de lui créer un environnement sécurisé, de lui offrir un soutien affectif inconditionnel et de le laisser faire avec son corps en toute spontanéité et autonomie. L’enfant doit pouvoir prendre des décisions, s’organiser, initier et terminer des activités à son rythme tout en en tirant ses propres conclusions.

Quels sont les éléments clefs pour instaurer un lien de respect et de bienveillance entre les enfants et leur maman  ?

La Fondation accompagne les mères une fois par semaine dans la découverte de leur enfant en leur proposant de tenir compte du rythme, des sentiments et des façons originales que leur petit vis-à-vis du monde. L’élément essentiel qui permet le respect mutuel est de pouvoir partager des moments pendant lesquels l’adulte reste calme, attentif et sans manipulation.  Il laissera ainsi l’enfant pleurer ses douleurs, exprimer ses sentiments et ses pensées sans tenter de lui dire comment il doit penser, réagir ou trouver des solutions.

Quels  retours avez-vous des enfants que vous avez aidé et qui ont maintenant quitté la Maison des Enfants ?

Je peux dire que ces enfants sont des personnes émotionnellement stables et manifestent des compétences créatives.

Ils sont capables de s’adapter à un milieu particulier sans perdre de vue leur intuition et leurs besoins et n’ont pas de problème particulier à respecter les règles.

Les enfants s’expriment avec dignité entre eux ou devant l’adulte et comprennent et acceptent leurs compétences et de leurs limites.

Ils sont aussi à l’écoute et prennent en compte les points de vue différents.

D’après vous, quels sont les enjeux prédominants concernant la protection de l’enfance en Equateur ?

Il est essentiel de connaître les fondements neurobiologiques des êtres humains afin de dispenser des formations aux professionnels de la petite enfance aussi bien dans le public que le privé.

Reconnaître l’enfant comme étant une personne traversant une phase essentielle de son évolution.

Le protéger et lui créer des environnements propices à son bon développement en mettant l’accent sur la satisfaction de ses besoins authentiques. »

Pour en savoir plus


< Retour