Insolite Bâtisseur Philippe Roméro

Exploitation infantile : l’esclavage moderne
Accueil > Actualités > Exploitation infantile : l’esclavage moderne

Exploitation infantile : l’esclavage moderne

protection de l enfance | 17 avril
Exploitation infantile : l’esclavage moderne

Le 16 avril marque, comme tous les ans depuis 1995, la Journée de lutte contre l’esclavage des enfants. Selon l’UNICEF, 152 millions d’enfants sont contraints de travailler pour se nourrir. Parmi eux 10 millions sont en situation d’esclavage.

L’esclavage implique tout travail réalisé dans des conditions illégales mais également toute forme de travail forcé sans consentement, de servitude ou de traite.

Une définition amenée à évoluer notamment à cause de nouvelles formes de tourisme émergeantes dans les pays les plus défavorisés, encourageant l’exploitation infantile et la traite.

L’UNICEF dénombrait environ 60 000 enfants victimes de trafic d’êtres humains entre 2012 et 2014. Un trafic incluant également l’exploitation sexuelle et les mariages forcés.
En 2017, environ 5,7 millions d’enfants – majoritairement des filles - ont été forcés à se marier.

L’absence d’harmonisation des juridictions nationales et l’évolution des différentes formes de tourisme permettent parfois aux trafiquants d’échapper à l’application des droits fondamentaux. Une situation qui confronte les jeunes à la violence, à une absence de scolarisation et à des conditions sanitaires désastreuses.

Au Burkina Faso, pays particulièrement touché par ce phénomène, l’association Pour Vaincre l’Ignorance scolarise chaque année une soixantaine d’enfants, en majorité des filles, afin d’endiguer toute forme de traite, notamment les mariages forcés.

Pour en savoir plus