L’AUBERGE DES MIGRANTS

Marion Osmont

Toujours aussi nombreux à tenter la traversée vers l’Angleterre, des centaines d’hommes et de femmes – Iraniens, Afghans, Kurdes, Erythréens, Soudanais et Syriens – qui ont fui les conflits et les persécutions dans leurs pays d’origine, survivent à Calais et dans le Calaisis dans une extrême précarité matérielle, sanitaire et administrative.

L’Auberge des Migrants intervient auprès d’eux depuis 2008.

Aujourd’hui, elle coordonne l’action de 7 ONG pour collecter et distribuer repas, vêtements et abris.

 

 

© Marion Osmont


Le projet

L’Auberge des migrants distribue en effet entre 1000 et 1500 repas par jour sur quatre points de distribution à Calais, et sur les lieux de vie des migrants à Grande-Synthe.

Les bâches et les tentes qui servent d’abri aux migrants étant régulièrement détruites par les forces de l’ordre, l’Auberge procède à une maraude quotidienne pour les remplacer.
Deux fois par semaine, l’association distribue vêtements chauds, chaussures, et  kits d’hygiène sur les différents lieux de vie des migrants, à Calais et à Grande-Synthe.

L’association œuvre aussi à  la collecte d’informations et au plaidoyer auprès des pouvoirs publics – rapport dénonçant les pressions policières, saisine en défense des droits fondamentaux des exilés.

Notre engagement

L’équipe est constituée de 2 salariés, et de 50 à 80 bénévoles sur le terrain chaque jour – venus du monde entier, ils sont Anglais, Ecossais, Irlandais, Allemands, Espagnols, Portugais, Estoniens, Américains, Canadiens, Singapouriens.

Côté logistique, l’association dispose d’un vaste hangar de stockage, qu’elle met aussi à disposition des associations dunkerquoises (Salam Dunkerque, Emmaus) et de 12 véhicules.

Depuis 2018, notre soutien s’élève à 60 000 €.

© Marion Osmont
Pour en savoir plus