LIMBO

Mélanie Salvador Favreau

Créée en 2016, l’association LIMBO accompagne les migrants rescapés des camps de torture de Libye et du Sinaï.
Ces survivants, qui arrivent de plus en plus nombreux en Europe, pour la plupart très jeunes, âgés de 15 à 25 ans, souffrent de graves traumatismes physiques et psychiques.

Pris en charge par des structures gouvernementales qui ne favorisent pas les interactions sociales avec la société d’accueil, ils ont des difficultés  à tisser des liens avec le monde extérieur.

Limbo apporte à ces jeunes un soutien psychologique et social, et organise  lors des vacances scolaires des temps de prise en charge collective.

© Olga Kravets


Le projet

Des séjours en Aveyron sont proposés à des groupes d’une quinzaine de jeunes, hébergés par la communauté des Frères Prémontrés de Conques.

Ateliers d’art thérapie menés par des psychologues, expression corporelle, initiation au yoga, randonnées : ces jeunes découvrent un environnement sécurisant dans lequel ils apprennent à échanger et à s’ouvrir.

L’association oeuvre aussi à sensibiliser le grand public sur la situation des migrants emprisonnés dans des camps de torture et  sur la traite d’êtres humains, et mène des plaidoyers auprès des autorités.

Notre engagement

La fondatrice de l’association Cécile Allegra est co-réalisatrice, avec Delphine Deloget, du documentaire Voyage en barbarie, qui documente et dénonce les tortures systématiques subies par des dizaines de milliers d’hommes et de femmes, pour  la plupart Erythréens, fuyant la dictature.

Depuis 2018, notre soutien s’élève à 30 000 €.

© Olga Kravets
Pour en savoir plus