Nous vous donnons rendez-vous trois fois par an pour partager l'univers de la Fondation Insolites Bâtisseurs. Une invitation à la découverte de nos actions et de nos actus : protection de l'enfance, accompagnement d'une économie durable, préservation de l'environnement et des cultures et aide humanitaire d'urgence.

FOCUS


Protection de l'enfance - Fondation AMI - Equateur / Programme de protection des enfants

Alain Capestan, Directeur Général de Voyageurs du Monde et mécène de l'association, nous raconte :

Qu'est ce qui te séduit dans le projet Amigos de la Vida (AMI) ?

"Une façon de travailler pudique avec les enfants et leurs parents : Nous sommes un de leur principal mécène et pourtant, à chacune de mes visites, il m'est demandé de ne pas m'approcher des enfants, ni de les photographier. AMI les protège au sein d'un espace privilégié pour leur offrir l'opportunité de s'épanouir pleinement et sereinement. Il en ressort une harmonie et une douceur assez incroyables dans cette maison, ses jardins biologiques et sa forêt : Les enfants peuvent y jouer en toute sécurité en respectant les règles qui leur sont expliquées."



Peux-tu nous expliquer les changements auxquels a dû faire face AMI depuis sa création en 2006 ?

"Initialement, Amigos de La Vida a fondé la maison des enfants, située dans une ferme à Cotacachi à 100km au nord de Quito afin de venir en aide aux bébés abandonnés ou maltraités et permettre un retour dans leurs familles avant leurs 5 ans.
Aujourd'hui, le gouvernement impose tant de formalités et tracasseries administratives que ce genre de structures ne peuvent plus suivre et ont été contraintes d'arrêter leurs activités. Le gouvernement en a déduit qu'il y a moins d'orphelins et enfants en souffrance. C'est assez terrible ce déni de la part des autorités équatoriennes. AMI a dû changer radicalement ses activités tout en restant impliqué dans la cause de l'amélioration des conditions de vie des enfants : la maison accueille aujourd'hui les femmes et enfants des communautés indiennes alentours pour aider à la naissance d'une relation "mère-enfant" jusque-là très limitée en raison des contraintes matérielles de subsistance. Ainsi, grâce à un ramassage par bus, une fois par semaine, les mamans peuvent venir à l'association et apprendre à écouter, à jouer et à prendre le temps avec leur enfant".



Quelle est ta vision du mécénat ?

"L'entreprise est un corps social qui ne vit pas indépendamment de la société. Quand on identifie des besoins et qu'on en a la possibilité, il faut agir. Notre coeur de métier étant le voyage, nous avons fait le choix de nous tourner vers les destinations que nous vendons.
C'est pour moi, un juste retour des choses de rendre un peu de bien que nous offrent ces pays et ces populations. Sur un plan personnel et professionnel, c'est tendre à mon sens, à davantage d'équilibre."



A quoi reconnaît-on un projet efficace ?

"Un projet qui s'inscrit dans le temps et dont les bénéficiaires voient leurs problèmes résolus.
Pour prendre l'exemple d'AMI, le succès c'est de voir les réinsertions familiales fonctionner. Le suivi permet de montrer qu'il n'y a pas de retour à la case départ mais une vraie avancée des destins de ces enfants. C'est bien la preuve que cela fonctionne."


en savoir +



Nos actions
DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE - SINGA - FRANCE / Aide à l'insertion de personnes réfugiées

Créée en 2012, SINGA qui signifie « lien » en Linguala, est une association qui regroupe une communauté de plus de 20 000 professionnels, entrepreneurs, artistes, sportifs ou étudiants participant à des rencontres dans le but d'améliorer l'accueil des personnes réfugiées et d'enrichir le lien social en France à travers l'innovation.
Nous participons à la création d'une plateforme sociale numérique permettant la mise en relation de personnes réfugiées avec la société française.

en savoir +



KHETH'IMPILO - Afrique du Sud / Formaion professionnelle médicale de lutte contre le VIH en zones péri urbaines

Kheth'Impilo est une association qui oeuvre depuis 2003 au développement d'institutions médicales, à la formation de personnel soignant qualifié et à la prise en charge d'enfants vulnérables et de familles dans les zones péri urbaines et défavorisées d'Afrique du Sud.
Nous soutenons le programme de formation de 240 pharmaciens-assistants afin de renforcer les équipes médicales permettant d'accroitre la qualité des soins et de les rendre plus accessibles aux patients.

en savoir +






PRESERVATION DE L'ENVIRONNEMENT / CORAL GUARDIAN - Indonésie / Restauration des coraux et autonomisation des communautés de Florès

Coral Guardian est une association créée en 2010, qui oeuvre à la restauration de récif corallien, à la reconstruction des stocks de pêche et à la formation professionnelle d'activités génératrices de revenus en Indonésie.
Nous participons à l'achat d'un bateau à moteur pour la surveillance de l'Aire Marine Protégée et la formation de gardes côtiers et de médiateurs en environnement.

en savoir +






PROTECTION DES CULTURES / TUULLIK - Groënland / Formations Artistiques & Art Thérapie à Hummannaq

Tuullik, association créée en 2013, oeuvre à la valorisation des cultures et à l'amélioration des conditions de vie des populations défavorisées d'Uummannaq en organisant des ateliers d'Arts visuels.
L'association favorise notamment l'insertion sociale des personnes en situation de handicap à travers l'Art thérapie.
Nous participons aux frais de fonctionnement afin que Tuullik puisse proposer des activités toute l'année.

en savoir +

Nos actus



Le comité de sélection

Insolites Bâtisseurs a réuni son comité en avril dernier pour arrêter ses programmes 2017. Nous avons choisi de soutenir 4 nouveaux projets et de poursuivre 70% des partenariats engagés en 2016. Nous avons privilégié cette année l'intégration des réfugiés en France par la création d'une plateforme sociale innovante d'aide à la création de projets associatifs, artistiques ou entrepreneuriaux, la formation professionnelle d'assistants pharmaciens pour lutter contre le VIH en Afrique du Sud, la restauration des coraux et l'autonomisation des communautés de Florès en Indonésie et l'Art thérapie destinée aux enfants et handicapés au Groenland.

La Fondation soutient cette année 27 projets dans 24 pays, dans les domaines de la protection de l'enfance, de l'environnement et des cultures et du développement économique.

Notre budget est de 114 500 €, soit 14 000 € supplémentaires par rapport à 2016 : 33% de cette enveloppe sont consacrés aux nouveaux projets et 14% réservés à l'aide humanitaire d'urgence et les autres 53% concernent la poursuite des soutiens 2016.

En savoir +



Participation au voyage solidaire à Madagascar

Claire Valverde, gestionnaire aérien chez Terres d'Aventure, nous raconte :
Qu'est ce qui a motivé le voyage solidaire de ta famille ?


J'ai participé en mai dernier à un déjeuner-rencontre organisé par Insolites Bâtisseurs sur l'association Delfina. Cette association qui agit à Madagascar, proposait de recevoir des bénévoles durant l'été pour participer à la construction d'une école. J'en ai parlé à ma fille Anouk qui a 17 ans et envisage de faire des études dans le domaine de l'humanitaire. Anouk, vivement intéressée, ne pouvait pas partir seule car les associations ne prennent
pas de mineurs. Mon mari, disponible à cette période et sensibilisé par ce projet à Madagascar, a décidé de l'accompagner.

Qu'a t'elle retenu de cette expérience sur la vie locale ?

Ils ont donc passé deux semaines dans un petit village de brousse à 700km au nord de Tananarive et participé à la réfection des bureaux, organisé des jeux avec les enfants, échangé avec des lycéens du village. Ils ont été bien sûr impressionnés par l'extrême pauvreté de la population : les enfants font 2h de marche pour se rendre à l'école, ou font le sport pied nu en jouant avec un ballon fabriqué en sacs plastiques. Les ouvriers construisent l'école sans électricité et vont chercher l'eau à la rivière pour faire le ciment.
Cependant, ce qui a le plus marqué Anouk, c'est la condition des jeunes filles de son âge et même des plus jeunes qui, a 12 ans sont échangées contre un zébu ou enceintes à 15 ans. Elle a vraiment réalisé l'importance de l'éducation et tout particulièrement de l'éducation des filles.


Comment avez vous décidé de poursuivre votre engagement après ce voyage ?

Nous avons décidé, après avoir interviewé Harry, la directrice malgache d'une école de 150 enfants des rues de Tananarive, de nous engager.
Impressionnés par son courage, sobre mais puissant, et sidérés par le dénuement et le manque de moyen dont sa très modeste école souffrait, nous avons, deux mois plus tard, déposé les statuts de notre association française J'IRAI A L'ECOLE (JIAE).
Cinq mois plus tard, nous finançons 40% des salaires des 11 enseignants et 160 manuels scolaires sont fournis à l'école.
Avant la fin de l'année scolaire, tous les enfants auront passé une visite médicale, 150 soins dentaires auront été effectués, 30 consultations ophtalmiques et lunettes achetées.
Les repas de la cantine qui jusque là étaient exclusivement composés de riz protéiné, sont désormais agrémentés chaque jour, d'un légume, d'un fruit, d'un yaourt ou d'un oeuf.
Des ballons, des habits et jeux éducatifs ont été acheminés par Aviation Sans Frontière.



En savoir +




Un livre SOS MEDITERRANEE 'Les naufragés de l enfer'

Embarquez à bord de l'Aquarius avec les équipes de SOS MEDITERRANEE, association civile européenne de sauvetage en haute mer. Sa mission : sauver des vies sur la route migratoire la plus mortelle au monde, en mer Méditerranée, au large de la Libye. Avec beaucoup d'humanité, les sauveteurs viennent au secours de naufragés qui sont aussi des survivants de l'enfer libyen. Au détour des ponts et coursives, hommes, femmes et enfants ont confié, avec pudeur et émotion, les raisons et les conditions de cette traversée de la dernière chance. Des témoignages bouleversants qui ne laissent pas indemne et changeront notre regard sur ces vies meurtries, réduites souvent à l'expression de migrants.

Une rencontre dédicace est organisée le vendredi 02 juin à la librairie Voyageurs du Monde au 48, rue Sainte Anne, 75002 PARIS Tel : 01 42 86 17 38


Marie Rajablat, bénévole française chez SOS MEDITERRANEE, a été infirmière de secteur psychiatrique. Elle a une longue expérience dans l'humanitaire. Animatrice de groupes de recherche et d'écriture clinique, elle est auteur de plusieurs ouvrages.

Laurin Schmid est un reporter photo allemand et photographe de portrait. Outre les questions humanitaires, Laurin se concentre sur des sujets politiques et sociaux.


Pour le commander
Crédits photos: ©M. Le Gall ©M. Le Gall ©M. Osmonts ©M. Le Gall ©R. Valverde