La mangrove au Sénégal

Marion Osmont

La mangrove est une forêt qui se développe entre terre et mer dans les zones tropicales et subtropicales humides.
Elle est l’un des écosystèmes les plus riches au monde et est essentielle aux cycles de vie des espèces piscicoles :
à l’échelle mondiale, la majorité des poissons se reproduisent dans des zones de mangroves.

Au Sénégal, utilisé pour le bois de chauffe, le bois de construction et le charbon de bois,
le palétuvier a fait l’objet de coupes excessives
et les sécheresses des années 70 et 80 ont aggravé ce processus de dégradation.

Entre 1980 et 2010, 25 % des mangroves sénégalaises ont disparu.

© Marion Osmont


Le projet
Depuis 2006, Océanium, association sénégalaise de préservation de l’environnement, restaure la mangrove en lien avec les populations des zones forestières. En 2008, Océanium plante 3 millions d’arbres avec le soutien de la Fondation Yves Rocher. En 2009, Océanium plante 36 millions d’arbres sur 2000 hectares, en partenariat avec le Fonds Danone pour la Nature puis Livelihoods.

Séduits par l’entraide communautaire qu’implique le projet – les populations des zones où la mangrove est vivace collectent les semences qui permettent aux populations des zones dégradées de procéder au reboisement -, nous nous sommes engagés depuis 2010 auprès de Livelihoods pour soutenir Océanium.

Notre engagement Le coût du projet est de 5 193 000 €. Depuis 2010, notre engagement s’élève à 1 420 000 €.

 

Les impacts

  • 10 500 hectares reboisés
  • 104 millions d’arbres plantés
  • 140 000 villageois impliqués
  • 778 000 tonnes de carbone séquestrées sur 20 ans

 

© Marion Osmont
Pour en savoir plus