L’Amazonie au Pérou

Christian Lamontagne

La forêt tropicale couvre près de la moitié du territoire du Pérou, se classant au troisième rang des forêts les plus étendues au monde, après celle du Brésil et de la République Démocratique du Congo.
Depuis 1983, une partie de sa superficie est protégée et préservée au titre de Parc National, et reconnue depuis 1990 comme héritage culturel et naturel de l’Humanité au sens de l’UNESCO.

La province de Saint-Martin, située au Nord du Pérou dans les Andes amazoniennes, est constituée à 97% de forêts primaires.
Pourtant, cette région souffre d’un fort taux de déforestation du à la pression démographique, aux infrastructures routières liées à l’activité humaine et notamment au commerce du bois.

© Jules Toulet


Le projet
Depuis 2011, la Fondation Amazonia Viva coordonne la conservation et la restauration des forêts primaires d’Amazonie et le développement de l’agroforesterie en lien avec les communautés. Le développement économique de ces dernières dépend du rendement des arbres fruitiers tels que le cacaotier, le caféier, l’oranger ou le bananier.

Nous soutenons, aux côtés de Pur Projet, la préservation de 300 000 hectares de forêts dans la région de Martin Sagrado et participons à la mise en place de nouvelles méthodes de gestion forestière. Les communautés, prennent en main l’entretien des arbres et leur surveillance et la légalisation des titres de propriété devrait permettre un meilleur suivi des pratiques commerciales et agricoles.

Notre engagement

Depuis 2013, notre engagement s’élève à 620 000€.

 

Les impacts

  • 300 000 hectares de forêts primaires préservés
  • 228 millions d’arbres protégés
  • 25 000 villageois impliqués
  • 7 750 615  tonnes de carbone séquestrées sur 40 ans

 

© Jules Toulet
Pour en savoir plus