Rwanda : Donner à l’Enfant le meilleur

Bertrand Rieger

Le Rwanda, pays d’Afrique de l’Est, est connu notamment pour le génocide des Tutsi qui le déchira pendant les années 90. Vingt ans plus tard, la population souffre toujours de traumatismes liés aux massacres. Les enfants du pays, qui représentent plus d’un quart de la population rwandaise, sont les premières victimes des traumatismes dont souffrent leurs ainés.

Malgré la signature de la CIDE (Convention Internationale relative aux droits de l’enfant) et des lois nationales, la protection des enfants du pays n’est pas probante au quotidien.
Les jeunes sont souvent victimes de maltraitances dans leurs foyers. D’après l’association Humanium, « 58 % des garçons et 66 % des filles ont déclaré en avoir subi à la maison ». De plus, près de la moitié des enfants rwandais affirment avoir « été physiquement punis par leur professeur » (Humanium, 2018).
Ces maltraitances reflètent l’incapacité à transcender la brutalité liée aux troubles psychologiques vécus par les ainés pendant le génocide.

Depuis deux ans, en partenariat avec des associations locales, Humanium organise des ateliers avec des leaders locaux afin de les sensibiliser aux droits des enfants et les confronter, à travers des jeux de rôles, à leurs propres troubles. L’objectif étant ainsi de libérer la parole des ainés, de leur redonner confiance en eux et enfin d’en finir avec les violences faites aux enfants.
En 2018, 1 000 leaders locaux ont participé aux ateliers organisés par Humanium dans 5 différentes régions du Rwanda permettant ainsi de protéger 84 000 enfants rwandais.

[Pour en savoir plus-> https://www.youtube.com/watch?v=YaDJUfNOoas&feature=youtu.be/]


< Back